Article : Papier et environnement : incompatibles ? pas vraiment 😉

Papier et environnement : incompatibles ? pas vraiment 😉

Combien de fois avez-vous vu sur un e-mail une phrase du style “pensez à la planète, n’imprimez pas cet e-mail” ou encore entendu dans un magasin “un email pour le ticket de caisse, c’est plus écologique” ?

Nous sommes actuellement dans une ère de transition numérique où les moyens de communications digitaux sont en train de prendre de plus en plus de place dans notre quotidien, et parfois (voire souvent), en remplaçant les documents papiers. Et régulièrement, on entend comme argument à cette transition numérique l’écologie et l’environnement. On pense souvent que, pour la planète, il est préférable d’utiliser du numérique. Et bien finalement, pas tant que ça. Le numérique n’est pas toujours une alternative écologique au papier.

 

QUI EST LE MEILLEUR ENTRE LE PAPIER ET  LE DIGITAL ?

 

Si l’on prend l’aspect purement pratique du papier, il se conserve quasiment à l’infini, peut être consulté n’importe où, sans chercher son mot de passe ni avoir besoin d’une connexion internet. Et on ne peut pas vous pirater votre courrier !

Pour ce qui est du digital, même si vous avez pris toutes les précautions imaginables, vous ne serez jamais réellement sûr de ne rencontrer aucune panne, plantage, problème de réseaux ou tout simplement l’obsolescence de vos appareils, qui aujourd’hui, évoluent à grande vitesse et sont changés par les utilisateurs au grès des évolutions technologiques, même si l’ancien est encore tout à fait fonctionnel. Vous avez forcément dans votre entourage quelqu’un qui change de smartphone tous les ans pour acheter le dernier modèle.

Le papier reste donc, à ce jour, le plus pratique mais aussi le plus sûr.

 

LE DIGITAL EST-IL PLUS ÉCOLOGIQUE QUE LE PAPIER ?

 

Pour ce qui est du côté écologique, on peut penser que le numérique est moins consommateur de ressources du fait qu’il n’y a pas de matière première, ni de consommable comme les arbres, le papier, l’encre…

Mais contrairement à ce que l’on pense, le numérique utilise lui aussi bien des ressources. Ce n’est pas parce qu’on ne les voit pas qu’elles n’existent pas. Sachez-le, consulter vos e-mails fait grimper votre bilan énergétique. Quand on sait que consulter ses e-mails occupe parfois un tiers de la journée d’un salarié, il faut aussi voir le fait que cette tâche est quotidienne. Et nous ne parlons que du domaine professionnel. De plus, si vous ne les supprimez pas régulièrement, ils sont stockés et ce à trois endroits différents : votre boîte mail, votre disque dur d’ordinateur et dans les serveurs de votre fournisseur, ce qui demande énormément de ressources énergétiques, bien plus que d’imprimer votre papier. En effet, stocker des données dans des serveurs est extrêmement énergivore car ces derniers demandent beaucoup d’électricité et dégage une chaleur conséquente en fonctionnant, à tel point que certains les utilisent comme chauffage !

Le défaut écologique du papier se trouve dans son cycle de production, car cela demande beaucoup de litres d’eau et de produits nettoyants pour le créer et le blanchir, afin d’arriver à un beau papier blanc tout lisse.

Mais le numérique a quand même des avantages indéniables face au papier. Ils offrent un nombre d’informations quasiment illimitées avec mise à disposition extrêmement rapide mais aussi gratuite la plupart du temps. On ne peut pas nier qu’il est bien moins coûteux d’envoyer un e-mail qu’un courrier.

 

QUEL EST L’IMPACT ENVIRONNEMENTAL DU DIGITAL ET DU PAPIER ?

 

Nous pouvons aussi parler de la fin de vie du produit. En effet, le papier est très facile à recycler, peut l’être des dizaines de fois et servir à créer d’autres produits lorsqu’il ne peut plus être retransformé en papier. De plus, la plupart du papier aujourd’hui est issu de forêts éco-gérées où l’on plante plus d’arbres qu’on en coupe. Si vous voulez être sûr de cela, des labels existent comme PEFC/FSC ou Imprim’Vert.

Alors que pour les composants de nos différents appareils électroniques, ce n’est pas la même histoire. Ils demandent énormément de matériaux rares pour être fabriqués mais aussi, complexes à recycler quand ils le sont, car malheureusement, ce n’est pas le cas de la majorité des composants. D’autant plus qu’ils sont renouvelés assez souvent alors même que parfois ils pourraient être réparés. Il ne faut pas oublier que le numérique n’est pas synonyme d’immatériel, car même si le document que vous consultez n’est pas tangible, votre ordinateur ou votre smartphone, eux, sont bien réels.

 

Cependant, soyons clairs. On ne vous demande pas d’imprimer tous vos e-mails et de les conserver en papier, cela ne serait vraiment pas pratique mais en plus, vous auriez une double empreinte énergétique. Mais il faut être conscient du fait que tout n’est pas plus écoresponsable à passer au format numérique. Un ticket de caisse ou une facture imprimée sont loin d’être aussi polluants qu’un e-mail. Surtout si vous devez conserver ces documents et donc les imprimer par la suite. Le tout est de trouver l’équilibre.

Finalement, le papier, aussi pratique qu’écologique ! 

Julie SUZZI 

05/05/2021

COGEPRINT obtient la certification 27001